Stade des Alpes, stade maudit ?

Depuis le début de la saison, le FCG n’a pas de chance avec la météo. Demain, la rencontre face à Toulon se déroulera sous la pluie et avec des températures largement inférieures aux normales saisonnières. Météo France annonce moins de dix degrés au moment du coup d’envoi. Constat terrible au vu de la semaine chaude et ensoleillée qui avait réchauffé les cœurs isérois jusqu’à présent. Hier, lors de l’entraînement, le thermomètre affichait par exemple 27 degrés. Mais le plus terrible finalement, c’est que cette météo capricieuse s’est invitée à chacune des rencontres qu’a disputé le FCG au Stade des Alpes cette saison. Face au Racing et contre Toulouse, la pluie avait arrosé joueurs et spectateurs. Pire, contre Clermont, les trente acteurs s’étaient affrontés sous les flocons. Jonathan Best : «C’est vrai qu’au Stade des Alpes, on n’a pas eu de chance avec le temps. C’est dommage, les spectateurs méritaient mieux pour cette dernière à domicile». 

Des absents dans le groupe toulonnais

Danie Rossouw, victime d’une fracture du petit orteil dès sa première apparition avec Toulon contre Bayonne, ne jouera pas contre le FCG.

Jonny Wilkinson sera lui aussi absent.

Si l’on ne connait pas encore le groupe qui se rendra en Isère, Bernard Laporte, interrogé sur le site du club, n’a laissé planer que peu de doutes sur le fait qu’il ferait tourner son XV de départ.

Avec Rugbyrama

Fouroux: un petit qui misait tout sur les gros

Jacques Fouroux est l’entraîneur emblématique et colérique du FC Grenoble. Immensément respecté et redouté, c’est lui qui a forgé la génération des Mammouths en titularisant des gros gabarits à quasiment tous les postes.

DR

DR

Lire la suite

Marc Chérèque s’explique sur la délocalisation du FCG

Samedi, le FC Grenoble accueille le leader du Top 14, le RC Toulon, pour le dernier match à domicile de la saison. Une rencontre… « délocalisée »: les Grenoblois quittent leur enceinte fétiche de Lesdiguières pour jouer au Stade des Alpes. Pourquoi? Quel intérêt? Les réponses du président du FCG, Marc Chérèque.

Marc Chérèque, président du FCG par francebleu-rhonealpesbour

C’est la 6e fois en tout, (la 4e cette saison) que les Grenoblois ne jouent pas « chez eux », à Lesdiguières, leur stade habituel.

Ce samedi, à 20h40, le FCG affrontera le leader du Top 14, Toulon, devant 20.000 personnes. Un match à guichets fermés puisque les places se sont arrachées en quelques heures à peine. Quel est l’intérêt d’une délocalisation? Comment s’organise un tel déménagement? Marc Chérèque, le président du club a répondu à Maxime Bacquié et Matthieu Brandely.

Voyage voyage !

Genève, Bruxelles, Barcelone, Lille, les supporters des clubs rugby français ont vu du pays pour supporter leur équipe, même quand elle évolue à domicile. C’est le principe des délocalisations, un phénomène de plus en plus répandu.

Crédit : J. Robert / FCG

Crédit : J. Robert / FCG

Lire la suite