Huge Jackman

Bernard Jackman est un ancien international irlandais qui a évolué successivement sous les couleurs du Connacht et du Leinster, au poste de talonneur. Retraité sportif depuis 2010, il a débarqué au FCG en 2011 pour prendre en charge la défense des Rouge et Bleu. Rencontre avec un spécialiste des plaquages, tampons et autres cuillères.

Crédit : MW

Crédit : MW

Encore très affûté trois ans après la fin de sa carrière de joueur, Bernard Jackman arrive au stade des Alpes décontracté pour l’entraînement, à quelques heures du choc, Grenoble-Toulon, samedi soir. « Je suis sûr que nos joueurs vont finir la saison sur une bonne note», dit-il sereinement.

L’entraîneur chargé de la défense, âgé de 37 ans, a un palmarès à faire pâlir de jalousie de nombreux rugbymen avec, en tête de gondole, une H cup (la Ligue des Champions du rugby européen) remporté avec la province irlandaise du Leinster en 2009. Un trophée glané aux côtés de grandes stars de l’ovalie comme Brian O’Driscoll, Gordon D’Arcy ou encore Felipe Contepomi. En 2011, sur les conseils d’Andrew Farley le capitaine du FCG, ancien coéquipier de Bernard Jackman au Connacht, Fabrice Landreau est venu le chercher dans ses prairies irlandaises, d’abord pour lui proposer d’intervenir périodiquement avant de l’engager à temps plein depuis 2012. Séduit par le projet sportif, il n’hésite pas une seconde malgré les appels du pied du Leinster,  du club anglais des Northampton Saint ou encore de la fédération irlandaise de rugby. « Je suis heureux aujourd’hui, de pouvoir travailler avec un mec comme Fabrice. C’est un grand professionnel avec un énorme charisme. Et puis le TOP 14, le championnat de France, c’est ce qui se fait de mieux en ce moment !».

Un hyperactif médiatique

Depuis qu’ils se sont installés sur les bords de l’Isère, l’ancien talonneur, sa femme et ses 2 enfants, prennent des cours intensifs de français. « On aime les langues étrangères… j’ai moi-même une licence de japonais. J’ai d’ailleurs failli partir au pays du soleil levant pour entraîner», explique-t-il.

Preuve supplémentaire que sport professionnel peut rimer avec études supérieures, Bernard Jackman est aussi titulaire d’un master en marketing.

Hyperactif, il est actuellement consultant et chroniqueur dans 3 médias irlandais différents, le journal Irish Examiner, la chaîne de télé RTE et la radio Newstalk. « Avec Fabrice Landreau on s’échange quelques tuyaux dans la manière de parler à l’antenne, par exemple. Il travaille pour Europe 1, donc il connaît bien le milieu médiatique», dit-il en rigolant.

À ces occupations s’ajoute le livre autobiographique qu’il a écrit et publié en 2010, « sans l’aide d’un nègre !». Dans son ouvrage, Blue Blood, il revient notamment sur l’ambiance dans le vestiaire de Leinster révélant ainsi les coulisses d’un des plus grands clubs du rugby mondial. 26 000 exemplaires ont été vendus jusqu’à présent.

 « La défense ne se limite pas à mettre des tampons à l’adversaire »

Ces activités complémentaires n’empêchent pas Jackman d’être impliqué à 100% dans son rôle d’entraîneur. « J’ai même tendance à être trop passionné», dit-il avec le sourire. «Je me souviens de ce match face à Castres en janvier dernier qu’on a gagné d’un souffle. Les Tarnais nous avaient poussé dans nos derniers retranchements en fin de match mais défensivement on a tenu le coup. J’en ai eu la chair de poule. Je n’avais qu’une envie, c’était de rentrer sur le terrain pour participer à la lutte. Ca reste un de mes meilleurs souvenirs au club… pour l’instant ! »

La défense ne se cantonne bien-sûr, pas au simple placage. «Il y a toutes les phases de récupération du ballon, d’alignement ou encore de déplacements qui sont importantes à travailler pour instaurer un bon système défensif», explique le fin technicien.

La fin de saison approche. Pour le FCG, elle se clôture samedi face à Toulon. «Le bilan est très positif, même si nous avons enchaîné 6 défaites consécutives dernièrement. Il faut oublier et se projeter vers la saison prochaine», tente de rassurer Bernard Jackman.

Les joueurs auront un mois de vacances à partir de début mai. Pendant ce temps, le staff se rendra en Afrique du Sud pour observer les méthodes de travail des techniciens  pendant une semaine. Retour à l’entraînement prévu le 4 juin, pour préparer la saison 2013/2014.

Gauthier Dupraz

Double croisée avec Bernard Jackman:

 Comment qualifieriez-vous le FCG en quelques mots?

Force et fierté comme le dit la devise du club. Sinon, pour moi c’est aussi un club synonyme de professionnalisme, d’ambition et de passion.

 Votre meilleur anecdote depuis que vous êtes à Grenoble?

Les joueurs me demandent chaque semaine à l’entraînement de chanter l’Ireland’s call, un des deux hymnes irlandais. Mais ça me gêne, donc je refuse à chaque fois (rires).

 Quel est le principal défaut des français?

Ils sont connus pour être râleurs et c’est vrai que je retrouve un peu ça avec mes joueurs, mais pour moi c’est un gage de fierté et de passion que j’apprécie.

 Un « Jackman junior » prendra-t-il un jour la relève et pour quelle nation jouera-t-il?

Pourquoi pas, mon fils Ben a 4 ans, l’année prochaine je l’inscris au FCG. On verra si ça lui plaît. En tout cas, ce qui m’importe c’est qu’il se fasse plaisir avant tout, dans tel ou tel sport. Quant à savoir s’il jouera pour la France ou l’Irlande, il est trop tôt pour en parler mais c’est lui qui choisira. Je ne l’influencerai pas dans son choix (rires).

Plutôt Guinness ou Chartreuse?

Malgré que je sois bien charpenté, la chartreuse c’est trop fort pour moi. Je préfère donc la Guinness… Et le vin rouge.

Propos recueillis par GD

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s