Stade des Alpes – Lesdiguières : le FCG apprend à jongler

Samedi soir, et pour la quatrième fois de la saison, le FCG délaissera le temps d’un match son stade Lesdiguières. Après le Racing, Toulouse et Clermont, c’est Toulon qui foulera ce week-end la pelouse du Stade des Alpes.

Le Stade des Alpes. Crédit : FCG

Le Stade des Alpes. Crédit : FCG

Pour tous les Isérois amoureux de rugby, le cœur du FCG bat au stade Lesdiguières. Mais Marc Chérèque, président du FCG, le reconnaît lui-même. La capacité réduite de l’enceinte historique freine les objectifs de croissance de son club. En tout cas sur certaines rencontres. Avec 10 000 sièges disponibles, Lesdiguières est devenu trop étriqué lorsque se présentent les cadors du Top 14.

La solution est donc toute trouvée. Depuis la saison dernière et sa folle épopée en Pro D2, le FCG s’est tourné vers le Stade des Alpes. Avec 20 000 places, l’enceinte construite en 2008 est une aubaine pour accroître les recettes au guichet. Par exemple, un match de Top 14 à Lesdiguières rapporte 70 000 euros de chiffre d’affaires au FCG. Lorsque la partie se déroule au Stade des Alpes, le chiffre grimpe à 300 000 euros.

Un revenu à relativiser cependant. Car déplacer une rencontre a un prix. La location du Stade des Alpes coûte entre 45 000 et 70 000 euros selon le remplissage. Auquel il faut ajouter la location du Palais des Sports de Grenoble pour recevoir les partenaires le jour du match. Et le dispositif de sécurité et d’accueil des spectateurs mobilisent plus de 300 personnes les jours de match. Malgré tout, une délocalisation au Stade des Alpes – avec un stade plein – génère un bénéfice significativement plus important qu’une rencontre à Lesdiguières.

Crédit : FCG

Crédit : FCG

Une bonne raison, donc, pour renouveler l’expérience. Marc Chérèque, le président du FCG, a déjà annoncé que son club accueillerait au moins cinq rencontres au Stade des Alpes la saison prochaine. Un moyen de se rapprocher des standards du Top 14. La part de la billetterie dans le budget du club grenoblois est en-dessous de 15 % alors qu’elle tourne autour de 25 % en moyenne pour les autres clubs de l’élite. Alors en attendant l’agrandissement du stade Lesdiguières, qui passera à 15 000 places assises à l’horizon 2015, le FCG continuera de jongler entre les deux enceintes. Le Stade des Alpes restera même le lieu central des grands matchs du FCG après cette date.

Maxime Bacquié

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s